Grande Salle
Saturday January 28 2017 / 14:30

Où va l’homo technologicus ?

Rencontre animée par Étienne Klein, avec Jean-Michel Besnier, philosophe, et Jacques Testart, biologiste,

  • Où va l’homo technologicus ? | Étienne Klein / photo Philippe Matsas © Flammarion
    Étienne Klein / photo Philippe Matsas © Flammarion

Textes lus par Léon Bonnaffé.

Génie génétique, PMA, nanotechnologies, biologie de synthèse tirent de la vie des effets dont on la croyait incapable.
Allons-nous sortir des contours de notre nature ?
 

Jean-Michel Besnier est philosophe spécialiste des nouvelles technologies, Professeur à l'université Paris Sorbonne (Paris IV), auteur avec Laurent Alexandre de Les robots font-ils l'amour ? Le transhumanisme en 12 questions (Dunod, 2016).
La technique peut-elle et doit-elle améliorer l'espèce humaine ? De l'utérus artificiel au clonage, l'humanité doit-elle changer sa reproduction ? Du cœur artificiel aux prothèses visuelles, la technique a-t-elle vocation a tout réparer ? Exosquelettes, prothèses artificielles, stimulation cérébrale : demain tous cyborgs ? Une sexualité est-elle possible avec des robots ? Est-il désirable de vivre des siècles ? Le transhumanisme est-il un eugénisme ? L'intelligence artificielle va-t-elle tuer l'homme ? Quelles entreprises misent aujourd'hui sur le transhumain ? Comment réguler les technologies d'amélioration de l'homme ? Faut-il craindre un meilleur des mondes bio-totalitaire ?
Épilogue : Jusqu'où pousser la recherche sur l'amélioration de la condition humaine ?

Biologiste de la procréation, Jacques Testart est directeur de recherche à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), ex président de la CFDD (Commission française du développement durable 1999-2003). Il s'est consacré aux problèmes de procréation naturelle et artificielle de l’animal et de l'homme et est le père scientifique du premier bébé éprouvette français né en 1982. Chercheur engagé, citoyen vigilant, préoccupé des dérives de nos sociétés, il s'affirme le défenseur têtu "d'une science contenue dans les limites de la dignité humaine" et de la démocratie réelle. Autant de prises de positions scientifiques et éthiques qu'il expose dans de nombreux articles de presse et ouvrages. Il a publié récemment L'Humanitude au pouvoir. Comment les citoyens peuvent décider du bien commun (Seuil, 2015), et Rêveries d'un chercheur solidaire (La ville brûle, 2016)

Plein tarif 10€ / Tarif réduit 6€