Numance, de Miguel de Cervantès

Salon Roger Blin 03 février 18h00

Lire le théâtre

  • Numance, de Miguel de Cervantès |

En présence de Jean Canavaggio
Texte lu par Martin Juvanon du Vachat

 

Encerclés en 133 av. J.-C. par les légions de Scipion, les défenseurs de Numance ont préféré le suicide à la reddition, privant le général romain de son triomphe. Tel est le sujet qu’à son retour des bagnes d’Alger, dans les années 1580, Cervantès a porté à la scène, dix ans avant l’apparition de Lope de Vega et l’avènement de la Comedia nueva. Ce faisant, il n’a pas seulement proposé à l’Espagne de Philippe II, alors au faîte de sa puissance, l’exemple de la «science guerrière» de Scipion et, au-delà, celui de Rome dont elle se voulait l’héritière : à travers le sacrifice des habitants de la cité celtibère, il a exalté une aspiration essentielle à l’indépendance, à la justice et à la liberté.

Nous poursuivons avec Jean-Yves Tadié et ses invités la découverte ou l'exploration des grands textes du répertoire théâtral. Au programme cette saison figurent Le Prince de Hombourg de Heinrich von Kleist, Les Nègres de Jean Genet, Numance de Miguel de Cervantès, La Tour de Nesle d'Alexandre Dumas et Médée de Sénèque.
En partenariat avec Folio théâtre