Salon Roger Blin
02 Février 2017 - 18h00

L’unité brisée des savoirs sur l’homme

Rencontre avec Laurent Jeanpierre et Pierre Singaravélou

  • L’unité brisée des savoirs sur l’homme |

Nous explorerons l’aventure des sciences humaines et sociales entre la guerre de 1914 et la fin de la guerre d’Algérie et plus précisément l’exemple des savoirs coloniaux.

"Inventées" au siècle précédent, ou dès les Lumières pour certaines d'entre elles sous le nom de "sciences morales et politiques", structurées peu à peu en disciplines équipées de méthodes scientifiques spécifiques, de revues et de sociétés savantes, les sciences humaines et sociales parviennent, entre la guerre de 14 et la fin de la guerre d'Algérie, à conquérir une plus grande reconnaissance auprès de l'état et des élites en proposant parfois des analyses nouvelles à une classe politique un peu dépassée. C'est pourquoi se crée une multitude d'espaces nouveaux dédiés à la recherche, à l'enseignement et à la circulation de leurs savoirs.
De la fin du XIXe siècle aux décolonisations des années 50-60, des universités et experts français ainsi que des savants "indigènes" ont développé de nouvelles sous-disciplines qui s'institutionnalisent progressivement dans les universités, les grandes écoles françaises ou dans de nouvelles institutions d'enseignement et de recherches : "les sciences coloniales".
Ce sont ces nouveaux champs disciplinaires et leur devenir que cette séance nous permettra d'explorer.

Pierre Singaravélou est un historien français spécialiste des empires coloniaux français et britannique. Il est professeur des universités en histoire contemporaine de l'Asie à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, corédacteur en chef de la revue Monde(s) et membre du comité de rédaction des revues Le Mouvement social et La Vie des idées. En 2015, il est nommé directeur des Publications de la Sorbonne à la place de l'historien médiéviste Patrick Boucheron, élu au Collège de France. Il a publié plusieurs ouvrages sur la production des savoirs en situation coloniale, la construction territoriale des empires, la circulation des élites dans les empires coloniaux, la diffusion des pratiques culturelles dans les sociétés coloniales, les relations entre colonisation et mondialisation. Dernière publication : Pour une histoire des possibles (Seuil, 2016).

Tarif unique 6€