Fleury en Scène

Depuis 2010, Sylvie Nordheim intervient à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis où, grâce au soutien du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de l’Essonne et de l’association Léo Lagrange, elle dirige un atelier de théâtre créatif, réunissant une douzaine d’hommes détenus : 210 heures d'ateliers de théâtre et d'écriture sont ainsi dispensés chaque année en vue de présenter une lecture collective ouverte au public au salon Roger Blin dans le cadre des Bibliothèques de l'Odéon : Le vestiaire en 2014 et All in Hall en 2015
Parallèlement à cet atelier, les détenus visitent au cours d’une journée de sortie exceptionnelle le Théâtre de l'Odéon et assistent le soir même à une représentation.

SAISON 2014-2015

All in Hall

Création collective
dirigé par Sylvie Nordheim

Présentée le samedi 21 mars 2015 à 15h et 17h au Salon Roger Blin

Trafics, palabres et petits miracles autour d’un ascenseur en panne

Fleury en scène revient au salon Roger Blin avec une nouvelle création, réunissant une douzaine d’hommes détenus. Finis les stades et les matchs improbables. All in Hall nous plongera dans l’univers d’une cité de banlieue, plus exactement au pied d’une tour où se croiseront toutes sortes d’individus hauts en couleur (dealers, flics, gardien d’immeuble, facteur, livreur de pizzas, VRP, élus locaux, voyous et voisins plus ou moins sympathiques, chômeurs longue durée, fils prodige ou cancre, éducateur, reporters avides de sensationnel, etc.). Bref, toute une faune d’où émergera un jeune rappeur dont le talent sera enfin reconnu du public et même salué par une grande figure du rap. Dans ce projet, notre meilleure boussole, c’est notre complicité et le plaisir que nous avons à renouveler un genre que nous défendons avec fierté : la comédie. Nous aimons brasser des idées, imaginer des scènes cocasses, bricoler des intrigues, des quiproquos et des rebondissements, étoffer et peaufiner des personnages.Nous obstiner aussi sur des nœuds inextricables en finissant par nous rendre à l’évidence : nos faibles moyens ne nous permettront aucuns effets spéciaux. Et c’est tant mieux ! À nous d’être astucieux et de transcender les difficultés.
Depuis 2010, Sylvie Nordheim intervient à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis où, grâce au soutien du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de l’Essonne et de l’association Léo Lagrange, elle dirige un atelier de théâtre créatif, réunissant une douzaine d’hommes détenus.
Ce projet a été mené grâce aux soutiens du fonds de dotation InPACT – Initiative pour le partage culturel, de la Fondation la Poste et de l’association Léo Lagrange île-de-France
En partenariat avec le SPIP de l’Essonne et la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

Les Correspondances-Panoptiques -Théâtre du Menteur (2010)

SAISON 2013-2014

Le vestiaire

Création collective
dirigé par Sylvie Nordheim

Présentée le samedi 29 mars 2014 à 15h et 18h au Salon Roger Blin.

Depuis trois ans Sylvie Nordheim anime des ateliers d’écriture créative à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. En 2012, elle a ajouté une dimension théâtrale à cette activité afin de la rendre accessible même aux personnes détenues qui ne maîtrisent pas l’écrit, ni parfois notre langue. Elle a travaillé avec deux groupes en simultané, ce qui s’est avéré particulièrement stimulant sur le plan créatif. À plusieurs reprises, elle a en effet effectué des croisements fructueux de textes qui, ainsi, ont pu être considérablement enrichis. À partir d’improvisations autour d’un thème commun, est née Entre terre et mer, une comédie composée de deux pièces qui se répondent et se complètent et qui a été présentée en janvier 2013 devant un public de personnes détenues.
Le service culturel du Service pénitentiaire d’insertion et de probation, toujours prêt à initier de nouveaux projets, a proposé de reprendre cette formule (deux ateliers, un spectacle), en offrant aux participants la possibilité d’aller au théâtre et de jouer dans ce même théâtre.
Cette année deux nouveaux groupes de personnes détenues pourront participer à ce projet de septembre 2013 jusqu’en mars 2014. Le projet envisagé est l’écriture collective d’une pièce en deux actes autour du football. Le premier acte se déroulera avant un match dans le vestiaire d’une équipe de première division, persuadée de remporter la victoire ; le second, après le match, dans le vestiaire des adversaires, une équipe de seconde division, qui contre toute attente, vient de gagner la coupe.

En partenariat avec le SPIP de l’Essonne, la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, l’association Léo Lagrange île-de-France, la Fondation la Poste, INPAC et la Fondation SFR 77 en  collaboration avec Lilian Thuram et sa Fondation éducation contre le racisme.

Maison d'arrêt de Fleury Mérogis