Les Somnambules

Krystian Lupa compte parmi les plus importants metteurs en scène européens. Son travail n'a pourtant jamais été présenté en France. Depuis une dizaine d'années, il crée une oeuvre profondément personnelle au Stary Teatr de Cracovie, l'un des plus prestigieux symboles du Théâtre d'Art, dont la troupe d'acteurs permanents compte parmi les meilleures du monde.

Selon Lupa, qui traduit et adapte lui-même les textes qui l'inspirent, sa prédilection pour les romanciers vient de ce que " les auteurs de drames pensent trop en termes de théâtre et trop peu en termes de vie ". Il tire de leurs oeuvres des mises en scène d'une durée envoûtante. " C'est qu'il y a un temps du théâtre propre à Lupa ", écrivait Jean-Pierre Thibaudat en 1992 : " entêtant, vénéneux, dilaté. On ne va pas voir un spectacle de Lupa, on s'y installe comme sur une île [...]. Alors resurgissent des images enfantines que, tout à coup, brouillent les secousses d'un réveil que sont chez Lupa une porte qui s'ouvre sur une discrète ponctuation musicale ou une miette de pain qui tombe avec un bruit de cristal ". Il y a six ans, l'Odéon - Théâtre de l'Europe avait invité deux metteurs en scène du Stary Teatr, Jerzy Jaroszci et Andrzej Wajda. Nous n'avions malheureusement pas été en mesure d'accueillir l'adaptation par Lupa des Frères Karamazov. L'Odéon est fier de combler aujourd'hui cette lacune en présentant deux facettes de son activité. Dans la Grande Salle, Lupa nous proposera une superbe fresque des ultimes années de l'Allemagne impériale et du crépuscule de ses valeurs, inspirée par l'un des plus importants cycles romanesques de notre siècle. Par ailleurs, l'Odéon s'associe à la présentation en France des Trois Soeurs d'Anton Tchekhov, où Lupa a dirigé les élèves de sa dernière promotion à l'Institut d'Etudes Théâtrales de Cracovie. Ce spectacle sera accueilli au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique.


Théâtre de l'Odéon

France

Théâtre de l'Odéon

du 02 décembre 1998 au 12 décembre 1998

Les Somnambules

d'après HERMANN BROCH

mise en scène KRYSTIAN LUPA

avec La troupe du Stary Teatr de Cracovie

en polonais surtitré

Votre venue

Théâtre de l'Odéon
Accès
  • Les Somnambules | © D.R.
    © D.R.
  • Les Somnambules | © Max Hureau
    © Max Hureau
  • Les Somnambules | © Max Hureau
    © Max Hureau
  • Les Somnambules | © Max Hureau
    © Max Hureau
  • Les Somnambules | © Max Hureau
    © Max Hureau
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
  • Les Somnambules | © Marek Gardulski
    © Marek Gardulski
Pièces jointes

Krystian Lupa compte parmi les plus importants metteurs en scène européens. Son travail n'a pourtant jamais été présenté en France. Depuis une dizaine d'années, il crée une oeuvre profondément personnelle au Stary Teatr de Cracovie, l'un des plus prestigieux symboles du Théâtre d'Art, dont la troupe d'acteurs permanents compte parmi les meilleures du monde.

Selon Lupa, qui traduit et adapte lui-même les textes qui l'inspirent, sa prédilection pour les romanciers vient de ce que " les auteurs de drames pensent trop en termes de théâtre et trop peu en termes de vie ". Il tire de leurs oeuvres des mises en scène d'une durée envoûtante. " C'est qu'il y a un temps du théâtre propre à Lupa ", écrivait Jean-Pierre Thibaudat en 1992 : " entêtant, vénéneux, dilaté. On ne va pas voir un spectacle de Lupa, on s'y installe comme sur une île [...]. Alors resurgissent des images enfantines que, tout à coup, brouillent les secousses d'un réveil que sont chez Lupa une porte qui s'ouvre sur une discrète ponctuation musicale ou une miette de pain qui tombe avec un bruit de cristal ". Il y a six ans, l'Odéon - Théâtre de l'Europe avait invité deux metteurs en scène du Stary Teatr, Jerzy Jaroszci et Andrzej Wajda. Nous n'avions malheureusement pas été en mesure d'accueillir l'adaptation par Lupa des Frères Karamazov. L'Odéon est fier de combler aujourd'hui cette lacune en présentant deux facettes de son activité. Dans la Grande Salle, Lupa nous proposera une superbe fresque des ultimes années de l'Allemagne impériale et du crépuscule de ses valeurs, inspirée par l'un des plus importants cycles romanesques de notre siècle. Par ailleurs, l'Odéon s'associe à la présentation en France des Trois Soeurs d'Anton Tchekhov, où Lupa a dirigé les élèves de sa dernière promotion à l'Institut d'Etudes Théâtrales de Cracovie. Ce spectacle sera accueilli au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique.

Autour du spectacle

Pièces jointes

Générique

diptyque :
du 2 au 6 décembre : 1903, Esch ou l'anarchie
du 8 au 12 décembre : 1918, Huguenau ou le réalisme

d'après HERMANN BROCH
mise en scène, adaptation KRYSTIAN LUPA

musique Jacek Ostaszewski
lumières Adam Piwowar
son Mieczyslaw Guzgan
avec La troupe du Stary Teatr de Cracovie

production Stary Teatr de Carcovie
coréalisation Odéon-Théâtre de l'Europe, Festival d'Automne à Paris

1903, Esch ou l'anarchie : créé au Stary Teatr le 11 février 1998
1918, Huguenau ou le réalisme : création prévue au Stary Teatr en septembre 1998

Metteur en scène

Krystian Lupa

Krystian Lupa est né en 1943 à Jastrzebie Zdroj en Pologne. De 1963 à 1969, il suit des cours de peinture, puis d'art graphique à l'Académie des Beaux-Arts de Cracovie, dont il sort avec un diplôme en arts graphiques. Après des études de cinéma qu'il n'achève pas, il se forme pendant quatre ans à la mise en scène au Conservatoire d'Art Dramatique de Cracovie, où il obtient son diplôme en 1978.
Il commence alors sa carrière au Teatr Norwida de Jelenia Gora, tout en dirigeant quelques productions au Stary Teatr de Cracovie (notamment Yvonne, Princesse de Bourgogne, de Gombrowicz, en 1978). Son travail à Jelenia Gora présente un caractère expérimental très marqué. Dans un texte intitulé «Le théâtre de la révélation» Krystian Lupa expose sa conception du théâtre comme instrument d'exploration et de transgression des frontières de l'individualité. En 1986 il quitte définitivement Jelenia Gora pour le Stary Teatr de Cracovie dont il devient le metteur en scène attitré. Son arrivée à Cracovie coïncide avec un tournant de sa recherche. Il s'intéresse davantage aux questions éthiques, et la plupart de ses mises en scène puisent leur matière dans la littérature russe ou autrichienne.

Il a monté ou adapté pour la scène des auteurs tels que Musil (Esquisses de l'homme sans qualité, 1990), Dostoïevski (Les Frères Karamazov, 1990, reprise à l'Odéon en janvier 2000), Rilke (Malte ou le triptyque de l'enfant prodigue, 1991), Thomas Bernhard (La Plâtrière,1992 et Extinction), Tchekhov (Platonov; 1996), Hermann Broch (Les Somnambules), Werner Schwab (Les Présidentes, au Teatr Polski à Wroclaw en 1999). Depuis 1983, Krystian Lupa enseigne au Conservatoire d'Art Dramatique de Cracovie, où il est doyen de la faculté de mise en scène. De nombreux prix ont distingué son travail. Pour les Somnambules, il a obtenu le XXXVIème Grand Prix de la Critique dramatique et musicale pour le meilleur spectacle étranger.
Il a créé Le Maître et Marguerite d'après M. Boulgakov à Cracovie en 2002. En 2006, il crée Zaratustra d'après Friedrich Nietzsche et Einar Schleef.

A l'Odéon :
- Les Somnambules d'après Hermann Broch, 1998
- Les Frères Karamazov de Dostoïevski, 2000
- Auslöschung / Extinction d'après Thomas Bernhard, 2002
- Mistrz i Malgorzata (Le Maître et Marguerite), de Boulgakov, 2003
- Rodzenstwo : Ritter, Dene, Voss (Déjeuner chez Wittgenstein) de Thomas Bernhard, 2004
- Zaratustra, d'après Nietzsche et Einar Schleef, 2007