Michaël Fœssel, le Temps de la consolation

Salon Roger Blin 11 février 18h00

Penser ; passé, présent

Comprendre des œuvres passées , analyser le monde d’aujourd’hui, inventer les idées de demain

cycle animé par Catherine Portevin.
rencontre avec avec Michaël Foessel.

Un geste ou une parole devraient suffire, et pourtant... Consoler est une activité difficile qui implique de prendre la parole sur une souffrance que l’on ne partage pas, mais à laquelle on cherche à prendre part. Acte social, la consolation est une manière d’être ensemble malgré la séparation. Comment, sans la trahir, se frayer un chemin jusqu’à l’intimité de l’autre ? L’auteur reprend à sa manière les travaux de Paul Ricoeur (et bien d’autres philosophes) et plaide pour une pensée non pas inconsolable mais inconsolée.
 

Michaël Fœssel, né en 1974, est philosophe, maître de conférences à l’université de Bourgogne et professeur à l’École polytechnique. Il est notamment l’auteur de La Privation de l’intime (Seuil, 2008) et d’Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique (Seuil, 2012).

À propos de l'ouvrage Le temps de la consolation (Seuil , 2015)

En partenariat avec le Seuil