Les Particules élémentaires

No future ? La libération sexuelle n’aura-t-elle été qu’un leurre ? À lire Les Particules élémentaires, l’humanité post-68 semble assez mal partie. À voir le spectacle, c’est moins sûr. Car l’engagement sans réserve de la troupe et sa joie de jouer, le recours percutant à la vidéo, l’énergie d’un concert rock, sont autant d’armes scéniques qui dès la création des Particules ont suscité l’enthousiasme des publics, toutes générations confondues. En adaptant le roman de Houellebecq, Gosselin et ses interprètes se sont forgé une écriture théâtrale capable de se mesurer à une œuvre contemporaine et aux questions qu’elle pose, exaltant ses atmosphères, restituant les registres multiples de son style, donnant forme visible à l’acuité de ses réflexions toujours actuelles. L’enquête critique sur les contradictions et les tourments de l’individualisme au cours du XXe siècle finissant prend pour fil conducteur le destin de deux demi-frères, Bruno le littéraire obsédé et Michel le scientifique inhibé, dont les vies sont étudiées sous tous les angles : psychologique, sociologique, historique – et érotique, bien entendu. Après 2666, adaptation- événement de la somme romanesque de Bolaño, Julien Gosselin et sa compagnie reprennent dans la Grande salle de l’Odéon le succès retentissant qui les avait révélés aux Ateliers Berthier.

#LesParticulesélémentaires

A major French novel of the late 20th century.
A great theatrical production of the early 21th.
A wry and moving tale for our times.

Odéon 6e

Place de l'Odéon Paris 75006 France

Odéon 6e

12 septembre – 01 octobre 2017 / Durée 3h50

Les Particules élémentaires

de Michel Houellebecq

adaptation, mise en scène et scénographie Julien Gosselin

avec Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Carine Goron, Alexandre Lecroc-Lecerf, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Geraldine Roguez, Maxence Vandevelde

Horaires

du mardi au samedi à 19h30, le dimanche à 15h. Relâche les dimanche 17 et mardi 26 septembre

Durée 3h50

Votre venue

Odéon 6e
Accès

Tarifs

de 6 € à 40€

En savoir plus

Ouverture à la location par internet le 4 juillet, au guichet et par téléphone le 29 août

  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin
  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin
  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin
  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin
  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin
  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin
  • Les Particules élémentaires | photo © Simon Gosselin
    photo © Simon Gosselin

Dans le cadre des TRAVERSES

La Scène imaginaire de Julien Gosselin

Au fil d'un entretien avec Arnaud Laporte et à travers des extraits de textes de toute nature choisis par Julien Gosselin et lus par des comédiens qui lui sont chers, nous chercherons à composer un portrait de l’artiste, dessiné sur le vif. En coproduction avec France-Culture.

Mardi 26 septembre 2016 / 20h / Odéon 6e − grande salle

Réserver

Dossier d'accompagnement

Dossier d'accompagnement

Bible du spectacle

Bible du spectacle

No future ? La libération sexuelle n’aura-t-elle été qu’un leurre ? À lire Les Particules élémentaires, l’humanité post-68 semble assez mal partie. À voir le spectacle, c’est moins sûr. Car l’engagement sans réserve de la troupe et sa joie de jouer, le recours percutant à la vidéo, l’énergie d’un concert rock, sont autant d’armes scéniques qui dès la création des Particules ont suscité l’enthousiasme des publics, toutes générations confondues. En adaptant le roman de Houellebecq, Gosselin et ses interprètes se sont forgé une écriture théâtrale capable de se mesurer à une œuvre contemporaine et aux questions qu’elle pose, exaltant ses atmosphères, restituant les registres multiples de son style, donnant forme visible à l’acuité de ses réflexions toujours actuelles. L’enquête critique sur les contradictions et les tourments de l’individualisme au cours du XXe siècle finissant prend pour fil conducteur le destin de deux demi-frères, Bruno le littéraire obsédé et Michel le scientifique inhibé, dont les vies sont étudiées sous tous les angles : psychologique, sociologique, historique – et érotique, bien entendu. Après 2666, adaptation- événement de la somme romanesque de Bolaño, Julien Gosselin et sa compagnie reprennent dans la Grande salle de l’Odéon le succès retentissant qui les avait révélés aux Ateliers Berthier.

#LesParticulesélémentaires

A major French novel of the late 20th century.
A great theatrical production of the early 21th.
A wry and moving tale for our times.

En vidéo

Autour du spectacle

Dans le cadre des TRAVERSES

La Scène imaginaire de Julien Gosselin

Au fil d'un entretien avec Arnaud Laporte et à travers des extraits de textes de toute nature choisis par Julien Gosselin et lus par des comédiens qui lui sont chers, nous chercherons à composer un portrait de l’artiste, dessiné sur le vif. En coproduction avec France-Culture.

Mardi 26 septembre 2016 / 20h / Odéon 6e − grande salle

Réserver

Dossier d'accompagnement

Dossier d'accompagnement

Bible du spectacle

Bible du spectacle

Générique

adaptation et scénographie Julien Gosselin
Création lumière et régie générale Nicolas Joubert
création musicale Guillaume Bachelé
création vidéo Pierre Martin
régie vidéo Jérémie Bernaert
création sonore Julien Feryn
costumes Caroline Tavernier
Assistant à la mise en scène Yann Lesvenan
Administration, production, diffusion Eugénie Tesson
Logistique de tournée Emmanuel Mourmant

production Si vous pouviez lécher mon cœur
coproduction Théâtre du Nord – CDN de Lille Tourcoing Hauts-de-France, Festival d’Avignon, Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes, La Rose des Vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Théâtre de Vanves – Scène conventionnée pour la danse, Le Mail – Scène Culturelle de Soissons

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Hauts de France, du Conseil Régional Nord Hauts de France, de la SACD Beaumarchais, du Conseil Général du Pas de Calais et de la Ville de Lille.

Si vous pouviez lécher mon coeur et Julien Gosselin sont associés au phénix scène nationale Valenciennes pôle européen de création. Au TNT - Théâtre National Toulouse et au Théâtre National de Strasbourg.

Les Particules élémentaires, de Michel Houellebecq, est publié aux éditions Flammarion, 1998

 

Metteur en scène

Julien Gosselin

En mai 2009, à leur sortie de l’École professionnelle supérieure d’art dramatique de Lille (EPSAD), Guillaume Bachelé, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Julien Gosselin, Alexandre Lecroc, Victoria Quesnel et Tiphaine Raffier fondent Si vous pouviez lécher mon cœur. Ils baptisent leur collectif d’après une phrase que leur citait souvent Stuart Seide, directeur du Théâtre du Nord : « Si vous pouviez lécher mon cœur, vous mourriez empoisonné. » Emprunté à Shoah, le film de Claude Lanzmann, ce nom de troupe marque aussi pour Gosselin son envie d’un théâtre documentaire, son souci de parler de notre monde en termes non pas métaphoriques mais réels.
Leur premier spectacle, Gênes 01 de Fausto Paravidino, est présenté en 2010. L’équipe crée ensuite Tristesse animal noir d’Anja Hilling au Théâtre de Vanves en 2012.
Julien Gosselin a 26 ans quand Les Particules élémentaires, troisième spectacle de la compagnie, le fait connaître d’un très large public au Festival d’Avignon 2013, puis aux Ateliers Berthier en octobre et novembre 2014.
Suivent des projets plus légers, puis 2666, d’après Roberto Bolaño, présenté en 2016 au Festival d’Avignon et aux Ateliers Berthier.
Julien Gosselin est artiste associé au Phénix de Valenciennes, au TNT de Toulouse et au Théâtre national de Strasbourg, où il crée un spectacle avec les élèves de la promotion 43 : 1993 d’Aurélien Bellanger (présenté en juillet 2017 au Festival de Marseille).

Extrait

Djerzinski commanda une bière, Desplechin un whisky sec.
“Qu’est-ce que vous allez faire, maintenant ?
– Je ne sais pas...” Desplechin avait réellement l’air de ne pas savoir. “Voyager... Un peu de tourisme sexuel, peut-être.”

Michel Houellebecq : Les Particules élémentaires, Flammarion / J’ai Lu, 1998, p. 269