Les Trois Sœurs

Trois sœurs, trois destins entrelacés. Au fil du temps, les existences se précisent, les choix se figent, les rêves de la jeunesse se dissipent dans la médiocrité ambiante. Pourtant elles restent sœurs, jamais elles ne l’oublient... Après Medea, Simon Stone revient à l’Odéon, où il est artiste associé, pour y recréer sa propre interprétation du chef-d’œuvre par lequel Tchekhov ouvre le XXe siècle. L’air de famille, chez Stone, a tout d’un air du temps. L’œuvre du Russe est ici comme une sœur aînée, celle de l’Australien est sa cadette. Il est beaucoup question d’amour chez la première, de sexe chez la seconde, et de frustration chez les deux. La maison des Prozorov envahit le plateau, qu’elle occupe de sa masse impressionnante. Électrique, efficace, drôlement désespérée, la langue de Stone épouse les rythmes de notre modernité. Mais sous les éclairs aveuglants de l’actualité, quelque chose du monde n’a peut-être pas tant changé que cela depuis 1900. À travers la vitesse des échanges, nous entendons percer, et nous reconnaissons, la même difficulté à communiquer, la même “illusion de la connexion”. Ces êtres assis sous nos yeux “dans l’antichambre du drame”, ces frères (et sœurs) humains qui nous sont si proches, s’inventent des histoires en attendant comme autrefois que le rideau se lève sur la vraie vie.

#LesTroissœurs

What Chekhov invented was the theatre of the threshhold
– moments before and after the dramatic.
Our modern world has become the perfect reflection
of Chekhov’s invention.

Simon Stone

 

Odéon 6e

Place de l'Odéon Paris 75006 France

Odéon 6e

10 novembre – 22 décembre 2017 / Durée 2h35, avec un entracte

Les Trois Sœurs

d’après Anton Tchekhov

un spectacle de Simon Stone / artiste associé

avec Jean-Baptiste Anoumon, Assaad Bouab, Éric Caravaca, Amira Casar, Servane Ducorps, Eloïse Mignon, Laurent Papot, Frédéric Pierrot, Céline Sallette, Assane Timbo, Thibault Vinçon

Création française d'après la production originale du Theater Basel (créé le 10 décembre 2016 en version allemande)

Horaires

du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h. Relâche le dimanche 12 novembre.

Durée 2h35, avec un entracte

Votre venue

Odéon 6e
Accès

Tarifs

de 6€ à 40€
En savoir plus

Ouverture à la location par internet le 4 juillet, au guichet et par téléphone le 29 août. Le mardi 31 octobre pour les avant-premières.

Accessibilité

audiodescription mardi 5 et dimanche 10 décembre
surtitrage en français et anglais vendredis 1er et 15 décembre

 

  • Les Trois Sœurs | photo de répétition @ Thierry Depagne
    photo de répétition @ Thierry Depagne
  • Les Trois Sœurs | photo de répétition © Thierry Depagne
    photo de répétition © Thierry Depagne
  • Les Trois Sœurs | photo de répétition © Thierry Depagne
    photo de répétition © Thierry Depagne
  • Les Trois Sœurs | photo de répétition © Thierry Depagne
    photo de répétition © Thierry Depagne
  • Les Trois Sœurs | photo de répétition © Thierry Depagne
    photo de répétition © Thierry Depagne
  • Les Trois Sœurs | photo de répétition © Thierry Depagne
    photo de répétition © Thierry Depagne

Trois sœurs, trois destins entrelacés. Au fil du temps, les existences se précisent, les choix se figent, les rêves de la jeunesse se dissipent dans la médiocrité ambiante. Pourtant elles restent sœurs, jamais elles ne l’oublient... Après Medea, Simon Stone revient à l’Odéon, où il est artiste associé, pour y recréer sa propre interprétation du chef-d’œuvre par lequel Tchekhov ouvre le XXe siècle. L’air de famille, chez Stone, a tout d’un air du temps. L’œuvre du Russe est ici comme une sœur aînée, celle de l’Australien est sa cadette. Il est beaucoup question d’amour chez la première, de sexe chez la seconde, et de frustration chez les deux. La maison des Prozorov envahit le plateau, qu’elle occupe de sa masse impressionnante. Électrique, efficace, drôlement désespérée, la langue de Stone épouse les rythmes de notre modernité. Mais sous les éclairs aveuglants de l’actualité, quelque chose du monde n’a peut-être pas tant changé que cela depuis 1900. À travers la vitesse des échanges, nous entendons percer, et nous reconnaissons, la même difficulté à communiquer, la même “illusion de la connexion”. Ces êtres assis sous nos yeux “dans l’antichambre du drame”, ces frères (et sœurs) humains qui nous sont si proches, s’inventent des histoires en attendant comme autrefois que le rideau se lève sur la vraie vie.

#LesTroissœurs

What Chekhov invented was the theatre of the threshhold
– moments before and after the dramatic.
Our modern world has become the perfect reflection
of Chekhov’s invention.

Simon Stone

 

En vidéo

Avant-premières

Dates et heures Ouvertures de location Tarifs uniques à 50%
8 et 9 novembre / 20h
31 octobre
20€ / 14€ / 9€ / 7€

Les avant-premières de l'Odéon, ce sont 6000 places à moitié prix. 
Pour tous les spectacles programmés sur une période longue, nous proposons deux avant-premières à moitié prix.
En savoir plus

Générique

traduction française et assistanat à la mise en scène Robin Ormond
décor Lizzie Clachan
costumes Mel Page
musique Stefan Gregory
lumière Cornelius Hunziker
Collaboratrice aux costumes Yvett Rotscheid
Assistant costumes Yann Cadran
Répétitions musicales Mathieu El Fassi


production Odéon-Théâtre de l’Europe

création française d’après la production originale du Theater Basel (créée le 10 décembre 2016 en version allemande)

---------
avec le soutien du Cercle de l’Odéon

Metteur en scène

Simon Stone

Artiste associé

Né à Bâle, en Suisse, en 1984, de parents australiens, Simon Stone grandit en Angleterre, à Cambridge. De retour en 2007 en Australie, il y fonde sa compagnie, The Hayloft Project, et assure sa réputation dès sa première production : L’Éveil du printemps, de Wedekind, remporte les prix majeurs du théâtre australien.
Suivent des adaptations où son sens du plateau, son talent narratif et ses qualités de directeur d’acteurs se donnent libre cours. Thyeste, de Sénèque, plusieurs Tchekhov (dont une Cerisaie, et en 2008 un Platonov monté dans un magasin de Melbourne), Le Canard sauvage, d’Ibsen, lui valent très vite une notoriété internationale.
Entretemps, en 2011, il a pris la direction du Belvoir Theatre, à Sydney. Les invitations à travailler en Europe se multiplient  : sa recréation de L’Orestie d’Eschyle est présentée à Oberhausen en janvier 2014, quelques mois avant sa version de Médée à Amsterdam et sa relecture de John Gabriel Borkman, d’Ibsen, au Burgtheater de Vienne (juin 2015). Également metteur en scène en résidence au Théâtre de Bâle, il vient d’y monter Angels in America, de Tony Kushner. En juin 2016, à l’invitation du Holland Festival, il crée Husbands and Wives de Woody Allen avec le Toneelgroep Amsterdam. Son premier film, The Daughter (inspiré de sa mise en scène du Canard sauvage d’Ibsen, qui a tourné dans le monde entier), est sorti en salles en 2015.

 

 

Extrait

Irina : Rimbaud a arrêté la poésie à vingt et un ans, moi j’ai à peine commencé.
Olga : Tu veux te mettre à la poésie ma chérie ?
Irina : Non, je veux me mettre à vivre. Cela dit je pourrais. Je pourrais écrire de la poésie.

Simon Stone : Les Trois Sœurs

Tournées

TNP Villeurbanne / Villeurbanne

08 Janvier 2018 - 20h00
09 Janvier 2018 - 20h00
10 Janvier 2018 - 20h00
11 Janvier 2018 - 20h00
12 Janvier 2018 - 20h00
13 Janvier 2018 - 20h00
15 Janvier 2018 - 20h00
16 Janvier 2018 - 20h00
17 Janvier 2018 - 20h00