Marx. Comment être matérialiste et révolutionnaire à la fois ?


30 mai 2015 - 15h00
Grande Salle

N’est-il pas contradictoire de soutenir que rien n’existe hors de la matière, tout en espérant l’avènement d’un autre monde ?



En présence de Florian Nicodème


préparé et animé par Raphaël Enthoven


assisté de Julien Tricard


Si rien n’existe en dehors de la matière, quelle existence peuvent avoir les valeurs communistes ? Lutter, renverser les dominations, agir en commun dans l’histoire, au nom d’un monde qui n’existe pas, n’est-ce pas la dernière des illusions idéologiques ? Traditionnellement, le matérialisme est une doctrine qui dissipe ce genre de fantasmes : la supériorité de l’âme sur le corps, de la fin sur les moyens, de la pensée sur l’activité. Il faut donc comprendre comment, à partir des conditions et moyens matériels de vie, Marx entend dégager une fin politique que l’homme doit réaliser dans l’histoire.