Sur l’égalité entre les hommes et les femmes


L’Odéon conduit une politique volontariste
d’égalité professionnelle :

- par la recherche d’une meilleure égalité femmes hommes dans la programmation :

- saison 2022-2023 : 29% d’autrices et 38% de metteuses en scène,
- saison 2021-2022 : 37% d’autrices et 50% de metteuses en scène,
- attention portée à la diversification des génériques (hors mise en scène) : créatrices costumes, lumières, scénographie et son et musique. En 2021 : 19 femmes sur les 52 postes de création, soit 37% des génériques.

- par la signature en juin 2021 d’un accord égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec l’ensemble des représentants syndicaux de l’établissement

- par une politique volontariste de recrutement de femmes dans les métiers techniques : recrutement de 3 apprenties et forte féminisation des effectifs d’intermittents

- par les travaux engagés pour l’obtention du label égalité professionnelle

 

L’Odéon participe à la lutte contre le harcèlement et les violences ou agissements à caractère sexuel ou sexiste. Une communication régulière est menée auprès des salariés pour les informer de la cellule d’alerte et d’écoute gratuite, anonyme et confidentielle Allodiscrim’/Allosexism’. Une référente en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les propos sexistes est élue par le CSE. Elle œuvre à l’information et la sensibilisation des salariés, elle écoute, conseille et oriente les salariés, selon la procédure interne.

L’Odéon met en œuvre un plan de formation destiné à ses salariés, sur les questions d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, et de sensibilisation aux discriminations.

 

Un index de 99/100 pour l'année 2021

Chaque année avant le 1er mars, les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier sur leur site internet leur Index de l’égalité femmes-hommes. Elles doivent également le communiquer, avec le détail des différents indicateurs, à leur Comité social et économique (CSE) ainsi qu’à l’inspection du travail (DIRECCTE).

L’Index, sur 100 points, se calcule à partir de 4 à 5 indicateurs selon que l’entreprise fait moins ou plus de 250 salariés :

- l’écart de rémunération femmes-hommes,
- l’écart de répartition des augmentations individuelles,
- l’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés),
- le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
- la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.
> en savoir plus sur l’index

 

--
En 2021, le théâtre a obtenu une note de 99/100, calculé de la façon suivante :

- 39/40 pour les écarts de rémunération ;
- 35/35 pour les écarts d’augmentation ;
- 15/15 pour les augmentations des salariées de retour de congé maternité ;
- 10/10 pour le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations.

 

99/100 pour l'année 2020
78/100 pour l'année 2019