Les Mille et Une Nuits

une création de Guillaume Vincent

très librement inspirée des Mille et Une Nuits

Compagnie MidiMinuit

 


durée 3h (avec un entracte)
8 novembre — 8 décembre
Odéon 6e

avec
Alann Baillet,
Florian Baron,
Moustafa Benaïbout,
Lucie Ben Dû,
Hanaa Bouab,
Andréa El Azan,
Émilie Incerti Formentini,
Florence Janas,
Makita Samba,
Kyoko Takenaka,
Charles-Henri Wolff

 

Les Mille et Une Nuits : “un des plus beaux titres  du monde”, écrit Borges. Guillaume Vincent en résume ainsi le contenu : “un roi est trahi par son épouse, il la décapite ; dorénavant il épousera chaque jour une fille nouvelle qu’il déflorera et exécutera le matin même. Schéhérazade sauve sa tête en commençant une histoire qu’elle interrompt à l’approche du jour. Le roi lui laisse la vie sauve, il veut connaître la suite, ainsi les récits s’enchaînent sans interruption durant mille et une nuits”. Les Mille et Une Nuits sont donc une œuvre sur le fil. Fil d’un récit dont chaque épisode est une perle – et  il y en a plusieurs centaines, allant du merveilleux au scabreux, du franchement glauque au quasi-vaudeville. Fil du rasoir, car le plaisir du conte est ici nécessité vitale : que Schéhérazade cesse de plaire, et sa voix se taira à jamais. Fil d’un labyrinthe, épousant les méandres inextricables du désir et de la mort. Tel que le rêve Guillaume Vincent, qui signe le texte de cette adaptation très personnelle, ce dédale entretissant la cruauté et la sensualité, l’ironie et la naïveté, s’inscrit dans la lignée de son précédent spectacle, Songes et Métamorphoses d’après Shakespeare et Ovide. Il est l’occasion d’un libre voyage scénique entre Orient et Occident, sans autre but que de se perdre entre les “univers réels et  fantasmés”, à la recherche d’un autre monde où la paix serait enfin retrouvée. “Les Mille et Une Nuits”, conclut le metteur en scène, “ou comment le pouvoir de la fiction est capable d’arrêter la barbarie”.

 

-
Guillaume Vincent envoûte l'Odéon avec son adaptation des contes orientaux [...]. C'est à un séduisant voyage qu'invite le metteur en scène à partir de ce matériau complexe et fuyant comme un tapis volant. Un voyage d'aujourd'hui, [...] qu'il met en scène de manière saisissante.
Mille et Une Nuits de plaisir, Le Monde

Guillaume Vincent livre une adaptation poétique des « Mille et Une Nuits », mêlant habilement les esthétiques et les époques. [...] Le spectacle déploie ses charmes en douze contes prônant la liberté des coeurs, des corps et des âmes.
« Nuits » de charme à l'Odéon, Les Echos