Transmission artistique et culturelle

1er Acte

Restitution le lundi 25 mars à 20h, Odéon 6e

Réserver

 

Fort des réussites des quatre premières années du programme, 1er Acte est reconduit pour une cinquième saison.

Comment donner à voir la diversité qui compose notre société sur  les scènes de théâtre ?
Comment susciter des vocations, encourager de jeunes comédiens de toutes origines à présenter les concours des écoles d’art dramatique et à se professionnaliser ?
Comment donner un “coup de pouce”, en somme, une chance supplémentaire  d’accéder aux scènes du théâtre public à des jeunes gens qui  se sentent souvent “en dehors du cercle” ?

C’est à partir de cette préoccupation commune que Stéphane  Braunschweig et Stanislas Nordey ont initié avec leurs partenaires des Fondations SNCF et Edmond de Rothschild le programme  Ier Acte en 2014.  

--

Restitution le lundi 25 mars à 20h, Odéon 6e

Cette restitution s'articulera autour de l’atelier Fragments Tchekhov, mené par Stéphane Braunschweig et Chloé Réjon  avec les jeunes acteurs du programme Ier Acte Saison 5, qui se propose d’aller à la rencontre des jeunes gens qui  peuplent les grandes pièces d’Anton Tchekhov, et de s’approprier leurs paroles, leurs rêves et leurs désillusions.

 

Réserver

 

--

Un programme développé par le Théâtre National de Strasbourg, les Fondations Edmond de Rothschild, la Fondation SNCF, en collaboration avec le Festival d’Avignon, l’Odéon-Théâtre de l’Europe, le CCN2 – Centre chorégraphique national de Grenoble.

--

Adolescence et territoire(s)

Fidèle à sa mission d’ouverture à un large public, l’Odéon-Théâtre de l’Europe, avec l’appui de ses partenaires, est engagé depuis 2012 dans le programme Adolescence et territoire(s).

Grâce au soutien de Vivendi Create Joy, ce sont près de 100 adolescents qui ont déjà bénéficié de ces ateliers de pratique artistique.

Pendant une saison, une vingtaine de jeunes âgés de 15 à 20 ans issus de territoires proches des Ateliers Berthier (17e) sont initiés à la dramaturgie et à la pratique du jeu sous la direction d’artistes. Ces ateliers les encouragent à l’écoute de l’autre et les sensibilisent à l’importance de la maîtrise de la langue. Ensemble, ils participent à la création d’un spectacle, présenté au mois de juin, proposant à chaque fois une fiction traitant de questionnements propres à leur génération.
Pour enrichir leur regard de spectateurs, des sorties au théâtre accompagnent ce travail.

 

Depuis 2012 :

- 6 éditions
- 6 territoires partenaires : Paris 17e, Clichy-la-Garenne, Saint-Ouen, Saint-Denis, Asnières-sur-Seine, Gennevilliers
- 8 artistes associés : Didier Ruiz, Jean Bellorini, Julie Deliquet, Manon Thorel et Julie Lerat-Gersant, Chloé Dabert et Sébastien Eveno et Clémentine Baert
- 1 mécène : Vivendi Create Joy
- 688 heures d’ateliers de pratique théâtrale hors temps scolaire
- 106 jeunes concernés
- 28 représentations
- 4 202 spectateurs
-1 documentaire réalisé lors de chaque édition

 

 

 

Adolescence et territoire(s) - 7e édition

 

Les messages d'amour finiront bien par arriver

texte et mise-en-scène Marie Piemontese
co-mise en scène et création vidéo Florent Trochel
assistanat David Charier

Vingt-quatre adolescents évoluent sur un plateau de théâtre devenu leur « chambre de l'imagination », comme disait Kantor. Vingt-quatre adolescents se prêtent au jeu d'une dizaine de scènes écrites pour eux. Les situations prennent leur départ dans le quotidien et s'étirent loin dans l'imaginaire, pour évoquer un réel tangible pour tous : la frontière. La frontière, c'est d'abord un territoire que l'on -se- partage, une ligne qui délimite, mais aussi un champ de rencontres possibles, un trait-d'union. Vingt-quatre enfants-monde traversent le plateau du théâtre, espace de transition. Leur traversée est une succession de moments scéniques, oscillations visuelles et textuelles. Ce pourrait être un conte fragmenté, un conte sur nos frottements de territoires.

--

>> Retrouvez ici le portrait de sept participants de la 7e édition d’Adolescence et territoire(s) grâce à ces capsules vidéos réalisées suite à la première semaine de stage à l'Espace 1789 de Saint-Ouen, du 31 décembre au 5 janvier dernier. 

 

Découvrez le portrait de sept participants parisiens grâce à ces capsules vidéos réalisées suite à la deuxième semaine de stage aux Ateliers Berthier du 4 au 8 mars dernier.

Dernière étape de création la semaine du 23 au 27 avril 2019 au T2G – Théâtre de Gennevilliers.

 

 

--

Représentations :

Entrée libre sur réservation


- vendredi 24 à 20h aux Ateliers Berthier
>> Réservations en ligne ou par téléphone au 01 44 85 40 40

 

- samedi 25 mai à 20h aux Ateliers Berthier
>> Réservations en ligne ou par téléphone au 01 44 85 40 40
Le samedi 25 mai, à l’issue de la représentation, projection du film Je nous promets de Clémentine Baert avec les jeunes de la 6e édition d’Adolescence et territoire(s) dans le cadre du programme Que faire? en partenariat avec La Fabrique du Regard - le BAL et le T2G.

 

- lundi 27 mai 2019 à 20h au T2G – Théâtre de Gennevilliers
>> Réservation par mail sur billetterie@tgcdn.com ou par téléphone au 01 41 32 26 26


- mardi 28 mai 2019 à 20h à l'Espace 1789 de Saint-Ouen
>> Réservations en ligne ou par téléphone au 01 40 11 70 72

1ere semaine de stage à l'Espace 1789

© Anne Sendik

1ere semaine de stage à l'Espace 1789

© Anne Sendik

1ere semaine de stage à l'Espace 1789

© Anne Sendik

Découvrez les saisons précédentes

Génération(s) Odéon

Présentation du programme

« L'identité culturelle des Européens est une identité multiple, complexe, contradictoire et qui pourtant est reconnaissable comme un fil rouge qui tramerait notre histoire ».
Giorgio Strehler

Initié par l’Odéon-Théâtre de l’Europe, Génération(s) Odéon est un programme de transmission artistique et culturelle. Il propose pendant un an à deux classes de seconde de s’interroger sur l’identité européenne en s’appuyant sur une initiation au théâtre.

Il s'adresse, cette saison, à la seconde technicien menuisier agenceur du lycée professionnel Le Corbusier à Cormeilles-en-Parisis (95) et à la seconde générale du lycée Pablo Picasso à Fontenay-sous-Bois (94).

Au programme :

La saison 2018/2019 invite à (re)découvrir de grands dramaturges et metteurs en scène européens, britanniques notamment. Ainsi, en novembre, Alexander Zeldin présente Love, qu'il a créé au National Theater de Londres et en mars Simon Stone va mettre en scène La Trilogie de la vengeance à partir des œuvres de trois auteurs élisabéthains (William Shakespeare, Thomas Middleton et John Ford).

C'est l'occasion de s'interroger, avec les lycéens du programme Génération(s) Odéon, sur l'Europe à l'heure du Brexit. Le programme se construit autour de la découverte du Royaume-Uni, à la rencontre de ses auteurs classiques et contemporains, ses metteurs en scène et sa capitale.

Parcours des élèves entre octobre 2018 et mai 2019 :
-30 heures d'ateliers de pratique théâtrale par classe, prenant appui sur Roméo et Juliette de William Shakespeare, dirigés par des comédiens professionnels.
-Découverte de trois spectacles à l'Odéon et de deux films en partenariat avec le MK2 
-Une visite du théâtre et des rencontres avec les équipes artistiques des spectacles concernés
-Un voyage à Londres, pour explorer la ville et ses théâtres.

Le fond de dotation Emerige et un ensemble de donateurs individuels soutiennent financièrement le projet.

 

Les éditions passées :

Depuis la création de ce programme en 2014, ce sont plus de 170 élèves de 6 établissements qui en ont bénéficié (collèges Jules Ferry de Maisons-Alfort, Saint Vincent à Paris 18e, Pierre Brossolette à Villeneuve-Saint-Georges, Jean Jaurès à Clichy-la-Garenne, lycées Honoré de Balzac à Paris 17e et Voillaume à Aulnay-sous-Bois).

Parking

Un projet dans le cadre du dispositif de jumelage entre de grands établissements publics culturels et les Zones de sécurité prioritaire (ZSP) d’Île-de-France.

À Saint-Ouen, l’Odéon-Théâtre de l’Europe s’engage, pendant trois ans, pour un projet artistique confié au collectif Zirlib et à Mohamed El Khatib sur le thème du déplacement et des trajectoires.

Comment et pourquoi les habitants de Saint-Ouen sont-ils arrivés sur ce territoire ? Comment rendre compte de la diversité de leurs histoires individuelles dans l’espace commun de la ville ?

Collectes de paroles et témoignages nourrissent la construction d’un film documentaire, fil rouge de ce projet. Sa réalisation est prétexte à créer des liens entre personnes qui vivent côte à côte sans pourtant se connaître, grâce à des ateliers de pratique artistique. Ce documentaire sera projeté dans l’espace public, sous la forme d’un “drive-in” où les voitures et leurs histoires joueront elles aussi un rôle important.

Le point de départ unique et essentiel de la compagnie de théâtre Zirlib est la rencontre. Rencontre avec une femme de ménage, un éleveur de moutons, un supporter de foot, un marin...
À partir de ces rencontres, se mettent en place des protocoles de recherche qui aboutissent à des formes dont chacun peut s’emparer immédiatement.

avec le soutien du commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), la Préfecture de la région Île-de-France et la Préfecture du département de  Seine-Saint-Denis.
avec le concours de l’Espace 1789 et de la Colline – Théâtre national.

Fresnes en scène

Lecture publique
19 novembre 2018 / Théâtre de l’Odéon 6e

---

Depuis 2013
4 représentations à l’Odéon
1800 spectateurs
80 détenus
90 séances d’ateliers par an

 

Durant une année, l’auteure Sylvie Nordheim dirige des ateliers de théâtre créatif en prison auprès d’hommes détenus au centre pénitentiaire de Fresnes, dans le cadre du parcours culturel d’insertion du service pénitentiaire d’insertion et de probation du Val-de-Marne (SPIP 94).

Chaque année, le travail s’organise autour d’un thème qui fédère le groupe. Au premier semestre, un groupe de participants s’initie à l’écriture et produit un texte, qui est mis en voix par un second groupe le semestre suivant.

Cas(b)a Peperoni
Lecture dirigée par Sylvie Nordheim, lu par des hommes détenus
Un concurrent russe, une épouse infidèle, un banquier furieux, rien ne va plus pour Luigi dont le restaurant risque la faillite malgré l’intervention musclée d’un consultant … bidon. Heureusement, la brigade ne lâchera pas l’affaire !
Un projet piloté par le Service d'Insertion et de Probation du Val-de-Marne (SPIP 94) et la Fédération d’Éducation Populaire Léo Lagrange Nord-Île-de-France. En partenariat avec Cuisine Mode d'Emploi(s) et avec le soutien de la Fondation Valentin Ribet et le Fonds Inkermann

Logo Fondation Valentin Ribet